A vous de voir... maintenant !

November 17, 2018

"Il est encore temps"… de sauver le climat ! C’est ce que vous donne Google en tête de liste lorsque vous tapez ces mots dans la fenêtre de recherche. Autant mettre les choses en place dès à présent, ce n’est pas DU TOUT l’objet de ce billet.

 

Je vais vous parler ici de VOUS. L’objet du sauvetage, c’est vous. Vous. Le danger qui VOUS menace ne tient pas sur des modèles mathématiques, des algorithmes, des hypothèses, des conjectures, des possibilités, des probabilités. Il repose sur une certitude. Vous allez mourir. Vous allez physiquement disparaître dans quelques minutes, jours, semaines, mois ou années après avoir lu ces lignes (idem pour moi après les avoir écrites). C’est ainsi. On peut le regretter, mais c’est ainsi. Nous portons tous en nous, sans exception, ce germe de mort dès notre naissance. Alors oui, on peut (peut-être) faire quelque chose pour les pandas, le climat ou que sais-je encore. Je ne vous parle pas ici de sauver la planète (ne vous inquiétez pas, elle vous survivra) mais d’assurer la pérennité de votre âme. “Breaking News” cependant : votre âme survivra à l’anéantissement de votre carcasse. A vous de choisir MAINTENANT les conditions dans lesquelles elle vivra. Car le choix, le seul VRAI choix (pas celui de passer du diesel à l’essence ou de de manger bio), va déterminer où et dans quelles conditions vous allez passer l’éternité (qui est longue, surtout vers la fin… comme a dit un célèbre humoriste).

 

Car le pire ne sera pas d’avoir laissé une planète dégradée ou plus chaude, mais de passer l’éternité loin de l’amour infini de votre Créateur. Imaginez le pire de vos cauchemars nocturnes, celui que vous avez peut-être fait cette nuit ou lorsque vous étiez enfant, un de ceux qui vous terrorisaient. Souvenez-vous de la terreur qui vous réveillait en sursaut et de l’immense réconfort qui fut le vôtre lorsque vous avez constaté que c’était “pour de faux”. Et bien, c’est, amplifié des milliards de fois, ce qui peut se passer immédiatement après votre passage “de l’autre côté”. Sauf que ce ne sera pas “pour de faux” et que vous vivrez POUR TOUJOURS ou bien dans une frayeur éternelle ou bien dans la félicité infinie de l’amour de Dieu.

 

Alors il faut choisir maintenant son camp. Car, et voici la formidable nouvelle : Dieu nous donne le choix. Il nous a tant aimé qu’Il nous donne accès à une vie éternelle en Sa compagnie. Facile me direz-vous, trop facile ? Oui et non. Oui car il suffit de croire en la Bonne Nouvelle proclamée par notre Seigneur Jésus-Christ, Dieu de toute éternité, de mettre en Lui toute notre confiance et de Le glorifier pour cet extraordinaire don gratuit. Et non, parce qu’il faut le vouloir et s’y maintenir, ne pas dériver, choisir et assumer ce choix.

 

L’autre jour, en écoutant une très intéressante conversation entre deux pasteurs sur la chaîne canadienne évangélique Aujourd’hui l’Espoir (http://espoir.ca), j’ai eu le grand bonheur de mieux comprendre la parfaite cohérence de la Bible et du message que Dieu souhaite nous transmettre. La conversation portait sur le livre de Josué.

Environ plus de 1500 ans avant l’arrivée de Jésus-Christ sur terre, Dieu, nous enseigne dans le livre de Josué que la destruction, matérialisation de la colère de Dieu, peut-être évitée par un choix et un engagement personnels. C’est le récit de Josué chapitre 2 et suivants.

Vous trouverez le début à cette adresse https://topbible.topchretien.com/josue.2.1/S21/.

 

Ceci préfigure ce que nous dira Jésus en Jean 3 verset 36 : “Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne se confie pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui” (https://topbible.topchretien.com/jean.3.32/COL/).

 

Croyez, et vous serez sauvés. A vous de voir. Vous aurez été prévenus. C’est VOTRE choix, maintenant. Pour VOUS.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

RECENT POST
Please reload